Mercedes Sosa (1935-…)

(Activez le lecteur "Deezer" situé bas de page pour une lecture en musique)
Grande dame de la chanson, elle est un symbole vivant dans son pays, l’Argentine mais elle est aussi chantée, aimée et respectée dans toute l’Amérique du Sud. La chanson « Gracias à la vida » de Violetta Parra (célèbre artiste chilienne) magnifiquement interprétée par Mercedes est une des plus connue. Je me souviens l’avoir fredonnée à plus de 4500m d’altitude en Bolivie et entendre Fidel chanter la suite, Fidel étant naturellement ancré dans ces terres perdues boliviennes.  Elle interprète également Victor Jara (célèbre artiste chilien assassiné pendant la dictature), Atahualpa Yupanqui, (auteur et compositeur argentin) ou des chansons issues du folklore.   Ses chansons vantent la défense des droits de l’homme, la démocratie face aux dictatures qui gangrenaient l’Amérique du Sud (pas sans en subir les conséquences) et les droits des femmes. En 1996, elle reçoit le Prix de la musique Unesco, surnommée "Banderade de la libertad" (L'étendard de la Liberté) à juste titre, elle remplit des stades entiers lors de ces concerts. Seule sur scène accompagnée d’une seule guitare, elle fait frissonner une foule immense parfois dans un silence impressionnant. Sa musique est faite d’arrangements traditionnels avec guitare, flûte principalement, quant à sa voix, elle est profonde et puissante.
Ecoutons une chanson (en vidéo) de La Negra (autre surnom), magnifique chanson « Solo le pido a dios » (Leon Gieco)
et pas besoin d’être croyant, le message n’est pas là, parfois elle me touche tellement..., voici tout d’abord les paroles (après un gros effort de traduction !) :

Je demande seulement à dieu
 
Que la douleur ne me soit pas indifférente
Que la mort desséchée ne me trouve pas
Vide et seule, sans avoir fait ce qui était nécessaire
 
Que ce qui est injuste ne me soit pas indifférent
Que l’on ne me frappe pas l’autre joue
Après qu’une griffe m’ait arrachée cette chance
 
Que la guerre ne me soit pas indifférente
C’est un grand monstre qui écrase avec force
Toute la pauvre innocence des gens
 

Que la tromperie ne me soit pas indifférente
Si un traître peu plus que quelques uns
Que ces quelques uns ne l’oublient pas facilement

 
Que le futur ne me soit pas indifférent
Condamné celui qui doit partir
pour vivre une culture différente
 
Que la guerre ne me soit pas indifférente
C’est un grand monstre qui écrase avec force

Toute la pauvre innocence des gens



Titres en écoute libre:
free music
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :