Pauline Croze(1979-...)

(Activez le lecteur "Deezer" situé bas de page pour une lecture en musique)
Pauline Croze fait partie de ce que nous appelons la "Nouvelle scène française", un fourre tout qui n'a plus de sens aujourd'hui, tellement les artistes sont différents les uns des autres.Pauline est une artiste touchante, sa voix et ces paroles sont comme une urgence, un cri de l'âme, si bien résumé par le titre de son première album "Mise à nu"(fev 2005/Wagram). Vous ne le connaissez pas? Courrez vers la bibliothèque de votre quartier pour l'emprunter. Sa voix, son écriture, son timbre de guitare, en un seul mot: son monde, vous enveloppe comme une vapeur chaude provenant du plus profond de votre âme. Ecoutez ce qu'elle vous raconte, chaque chanson est une histoire, un sentiment ou un état, elle vous prend aux tripes. Voix puissante, textes écrit avec véhémence, guitare acoustique chaloupée, elle est douce et sensuelle.
Elle a été découverte et fut une révélation pour le public ainsi que les professionnels lors de sa participation au Festival des Transmusicales de Rennes en 2003.
Voici les paroles de "Jeunesse affamée":

Jeunesse affamée de demain,
Les slogans rusés te promettent un destin,
Aiguisent ton appétit de succès, de lumière,
En te gavant d'images, d'effigies éphémères.
Aveuglé sans merci, séduit pour le profit,
Plus rien ne divertit ton regard ébloui.
Jeunesse affamée de demain,
Les modèles d'actualité t'aguichent du haut des affiches,
Leurs appâts, leurs apparences, passent pour de nouveaux repères,
Mais dessous l'enrobage se cache un goût amer.
A mesure que tu avances, ils te relancent,
Attisé par les tendances qui font audience,
Déjà tu mords à l'hameçon,
A mesure que tu dépenses,
Au gré des mouvances flambe l'addition.
Aveuglé sans merci, séduit pour le profit,
Plus rien ne divertit ton regard ébloui.
Jeunesse affamée de demain,
Au travers des marques, des codes et des langages,
Ton identité s'efface, pour n'être plus qu'un calque,
N'être plus qu'un mirage, sur lequel on prospère.
Aveuglé sans merci, séduit pour le profit,
Plus rien ne divertit, ton regard ébloui.



Ecoutez et regardez ce petit bout de femme dans "Larmes" (Croze/Croze):



En écoute libre:

free music
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :