Vinicius de Moraes(1913-1980)

(Activez le lecteur "Deezer" situé bas de page pour une lecture en musique)
Vinicius  est avant tout  un poète et le grand parolier de la bossa nova. Avec ses compatriotes, les musiciens  Antônio Carlos Jobin, Toquinho, Baden  Powell, João Gilberto et les chanteuses Maria  Creuza, Maria Bethania, entre autres, il est  une  référence  de  la bossa nova, héritère de la samba. Je ne pensais pas  devoir le préciser jusqu'au jour où j'ai rencontré  un progammateur  digne de ce nom qui ne connaissait pas  ce  génie  de  la  musique  brésilienne.  Il est auteur ou co-auteur d'environ 400 titres  dont beaucoup ont  été  repris  à  travers  le  monde,  Garota de  Ipanema  (the  girl  fom Ipanema)  en  est  le  plus  bel  exemple,  titre  repris  en  anglais  , en  français...considéré comme  le  titre le plus enregistré au monde après Yesterday des Beatles. Faut-il que je vous parle d'Ofréo Négro? non.Vinicius de Moraes est aussi une voix: rauque, grave... terriblement chaude comme le Brésil. A écouter sans modération,  musique toujours entraînante et joyeuse même quand les paroles sont tristes. Si  vous voulez, cherchez des traductions de ces chansons sur internet, n'oubliez pas c'est un poète...en attendant voici une  traduction d'une de ces plus magnifiques chansons qui exprime tellement à la fois:la musique, le bonheur, le brésil, l'esclavage...

Samba Saravah

Etre heureux, c’est plus ou moins ce qu’on cherche
J’aime rire, chanter et je n’empêche,
Pas les gens qui sont bien d’être joyeux
Pourtant s’il est une samba sans tristesse,
Un vin qui ne donne pas l’ivresse,
Non ce n’est pas la samba que je veux.

J’en connais que la chanson incommode,
D’autre pour qui ce n’est rien qu’une mode,
D’autre qui en profite sans l’aimer,
Moi, je l’aime et je parcours le monde,
En cherchant ces racines vagabondes,
Aujourd’hui, pour trouver les plus profondes,
C’est la samba-chanson qu'il faut chanter.

On m’a dit qu’elle venait de Bahia,
Qu’elle doit son rythme et sa poésie,
A des siècles de danses et de douleur,
Mais quel que soit le sentiment qu’elle exprime,
Elle est blanche de formes et de rimes,
Blanche de formes et de rimes,
Elle est nègre, bien nègre dans son cœur.

Et maintenant pour les oreilles

 



Et maintenant pour les oreilles plusieurs titres en playlist:

free music
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :